Lobbying : du déni au défi

PASCAL DUPEYRAT & GRÉGORY HOUILLON

Mal-aimé de la vie publique, le lobbying est souvent perçu comme corrupteur et contraire à l’intérêt général. Pourtant il est partout et constitue désormais un acteur à part entière de la démocratie française. Il est indispensable pour aider les décideurs publics à se faire un avis sur des sujets complexes. D’où vient alors notre rejet d’une pratique bien courante chez nos voisins, notamment aux États-Unis et dans l’Union européenne ? Comment expliquer ce rapport répulsion / attraction pour la plaidoirie des intérêts particuliers ? Plus encore, quand il s’agit désormais de se battre à armes égales sur la scène internationale, la France peut-elle à ce point être dans le déni ?

Dans ce livre, les auteurs offrent le regard unique d’un universitaire et d’un représentant d’intérêt sur cette « névrose française » qui consiste à refuser le lobbying au nom d’un intérêt général sublimé. Ils nous proposent une perception nouvelle des règles s’appliquant désormais aux métiers et pratiques de l’influence. Face à l’incohérence des comportements des représentants de l’État et à la crise de confiance des citoyens dans leurs rapports avec leurs élus, ils plaident surtout pour que la réforme du lobbying initiée en 2016 relève un défi : celui de l’art de convaincre, et non de contraindre, pour une démocratie renforcée.

Et si le lobbying était le dernier atout des individus comme des entreprises pour faire bouger un État indolent ?